Sémiotique visuelle

Les degrés d’iconicité et la représentation

L’iconicité peut être définit comme le degré de ressemblance d’une image avec l’objet qu’elle représente (son référent). Lorsque le graphiste produit des signes, il doit naviguer d’un niveau d’iconicité à un autre pour transmettre le message avec la forme visuelle la plus pertinente.

L’échelle d’iconicité

Abraham Moles (1920-1992) définit en 1971 12 degrés d’iconicité. Il a contribué dans le domaine de l’épistémologie de la communication même s’il est plus connu pour ses travaux en physique acoustique.

Cette échelle hiérarchise les différents signes du degré d’analogie le plus fort au plus abstrait. Elle permet de classer les signes iconiques selon leur degré de stylisation et de simplification.

L’échelle d’iconicité permet de mesurer l’écart entre le réel et sa représentation. Plus le degré d’iconicité est élevé plus le signe est analogique, autrement dit plus sa représentation est proche de son référent.

Échelle d'iconicite, Abraham Moles (1971)

La simplification formelle

Le XXé siècle a été un véritable tournant dans l’Histoire de l’art. C’est un siècle prolifique en expérimentations. La représentation est questionnée par de nombreux courants artistiques comme le Cubisme, le Futurisme, le mouvement De Stijl etc.

Imprimeur et lithographe français, Fernand Mourlot (1895-1988) a régulièrement accueilli de nombreux artistes dans son atelier dont Picasso, Matisse ou encore Braque. Dans Gravé dans ma mémoire, il se confie à propos du travail de Picasso :

“Picasso, il a fini par là où, normalement, il aurait dû commencer. C’est vrai, seulement pour arriver à son taureau d’une seule ligne, il a fallu qu’il passe par tous les taureaux précédents. Et quand on voit son onzième taureau on ne peut s’imaginer le travail qu’il lui a demandé”.

Toutes ces étapes de déconstruction et de simplication de la forme montrent comment l’artiste est parti d’une illustration pour arriver à un idéogramme du taureau. Cette dernière représentation n’est pas sans rappeler les figures pariétales des grottes de Lascaux.

Pablo Picasso, étude de taureau
Pablo Picasso, étude de taureau (1945-1946)

Theo Van Doesburg (1883-1931) est le principal fondateur du mouvement d’avant-garde néerlandais De Stijl (1917). Ce mouvement travaillait la représentation à partir de formes pures, de lignes droites et de couleurs primitives.

Theo Van Doesburg, La vache (1918)
Theo Van Doesburg, La vache (1918)

Seuil de lisibilité

On parle de seuil de lisibilité lorsque une limite de représentation est atteinte par le graphiste. Cette frontière est atteinte lorsqu’un signe perd sa capacité d’identification immédiate, lorsqu’il s’éloigne formellement de son référent. On parle alors de degré d’abstraction.

En communication visuelle, c’est ce travail de simplification formelle qui permet de produire des logos, des pictogrammes etc.

Spartans Construction, logo
Spartans construction, logo (2016), Dmytro Korol & Good!Good!Brands

Retrouvez différents exemples dans ce tableau Pinterest :

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote : 0

Soyez le premier à donner votre avis 🙂

Que pensez-vous de cet article ?