Design graphique

La théorie des couleurs de Goethe

Le poète allemand Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) s’intéresse à la dimension perceptive de la couleur. Il développe cette théorie en 1810 dans son Traité des couleurs. C’est dans la sixième section de cet ouvrage qu’il aborde l’« effet physico-moral de la couleur ». Autrement dit l’impact que produit la couleur sur l’humeur et les choses. Ses réflexions forment les prémisses de la psychologie des couleurs.

La couleur entre ombre et lumière

Dans son ouvrage, Goethe décrit la production de la couleur comme étant un phénomène intimement lié au clair-obscur. Le jaune est dérivé de la lumière, le bleu de l’ombre. L’obscurcissement du blanc devient du jaune, l’éclaircissement du noir devient du bleu. Toute sa théorie repose sur l’opposition entre ombre et lumière, chaud et froid.

Théorie des couleurs - Goethe

Les prémisses de la psychologie des couleurs

Selon Goethe, la couleur n’est pas qu’un phénomène physique. Elle possède un impact sur l’humeur. La couleur possèderait une tonalité émotionnelle. Pourquoi le jaune provoque-t-il un sentiment de joie ? Le bleu une impression de tristesse ? Ces réflexions prennent racine en pleine période romantique.

Le romantisme est mouvement culturel apparu à la fin du XVIIIe siècle en Allemagne. Il s’exprime à travers de nombreux domaines comme la littérature, la peinture ou encore la musique. Il se caractérise une volonté de l’artiste d’exprimer ses états d’âme. C’est dans ce contexte culturel que Goethe émet l’idée que les couleurs pourraient nous influencer selon leur teinte.

Citation sur la couleur - Goethe
Psychologie des couleurs - Goethe

Les couleurs chaudes sont actives

Les couleurs chaudes sont le jaune, le orange (jaune rougeâtre) et le vermillon (jaune-rouge). Le jaune est la couleur la plus lumineuse, elle inspire bien-être, chaleur et proximité. Le orange est une couleur énergique.

Selon Goethe, les couleurs chaudes auraient un impact positif sur l’humeur. Elles ont des vertus stimulantes et poussent à l’action.

Les couleurs froides sont passives

Les couleurs froides sont le bleu, le pourpre (rouge-bleu) et le violet (bleu-rouge). Le bleu donne à la fois une sensation de fraîcheur et de tristesse. Le violet est une couleur sombre, elle inspire mélancolie et gravité.

Les couleurs froides seraient à la fois inquiétantes et apaisantes. Contrairement aux couleurs chaudes, elles invitent à la passivité.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote : 0

Soyez le premier à donner votre avis 🙂

Que pensez-vous de cet article ?